Contactez-nous

Adapter son logement au vieillissement

01/07/2022


La perte d’autonomie reste un élément imprévisible et peut arriver du jour au lendemain. L’adaptabilité du logement n’est pas une chose facile et doit être anticipé pour éviter les complications une fois la perte d’autonomie déclaré. Retrouvez quelques conseils pour aménager son logement et vivre en toute sécurité.

Nos conseils en matière d’adaptation du logement

Pour agencer son logement de façon sécurisante, il faut dans un premier temps, évaluer les pièces et les situations pouvant porter préjudice à l’intégrité physique de la personne. Pour ce faire, des changements s’imposent au sein du foyer. Gardez à l’esprit que le moindre obstacle peut rendre la vie quotidienne compliqué pour les personnes du 3ème âge, alors pour une mobilité optimale, n’hésitez pas à déplacer les tapis, réorganiser l’emplacement des meubles, faciliter l’accès aux prises de courant pour garantir un espace lumineux partout dans le logement. Ces changements ont pour but de faciliter le bien vieillir à domicile. Des aides techniques sont également très appréciées par les seniors pour aménager leur logement. Parmi ces aides dites technique, la main courante dans les escaliers, la barre de maintien fixé au mur des toilettes et ou de la salle de bain… Un dispositif de téléassistance peut aussi être un bon moyen pour garder un œil attentif sur vos proches en permanence et être alerté en cas de chute à domicile.

Garantir la sécurité pour éviter le déménagement à tout prix

Et si malgré tous les réajustements au sein du foyer la personne n’est pas en sécurité, alors des travails plus conséquents sont à prévoir et s’adaptent en fonction des différentes pathologies observées chez le senior. Pour les personnes ayant des problèmes musculaires les empêchant par exemple d’accéder à la salle de bain situé à l’étage, l’installation d’un monte-escalier permet de grimper les escaliers droit ou tournant et de manière sécurisé : https://www.bonjoursenior.fr/monte-escalier

Assis sur un fauteuil placé le long d’un rail, le senior peut aisément se déplacer du rez de chaussée à sa chambre très souvent installé à l’étage de l’appartement.

Autre aménagement fréquemment réalisé, le changement de la baignoire classique par une douche sécurisée ou par une baignoire à porte. Suite au constat que de nombreux accidents se passent dans la salle de bain, il n’est pas rare de voir ce type de travaux réalisé dans le logement. Sol trop humide pouvant provoquer des chutes, robinets trop chauds pouvant provoquer des brûlures ou encore difficultés pour enjamber la baignoire, tous ces points semblent être les éléments déclencheurs pour réaliser ces travaux.

Outre l’aménagement du domicile pour des raisons pratiques, il est important de se sentir à l’aise quand on est chez soi. La décoration d’intérieur est aussi un élément clé pour bien vieillir à domicile. Des équipes sont dédiées au design des produits pour personnaliser au mieux les équipements et ainsi rendre le logement plus en adéquation avec les attentes du senior. Le fait de pouvoir choisir la couleur ou d’avoir le choix entre plusieurs designs de produits, augmente sans aucun doute la sensation de bien-être général. Des experts en décoration mais aussi en optimisation d’espace peuvent accompagner les seniors dans la recherche d’éléments de décoration d’intérieure pour garantir un environnement plus en adéquation avec leurs attentes. Ces aménagements d’intérieure permettent de faciliter la mise en place et l’installation d’équipements indispensables pour certains seniors tout en garantissant un lieu de vie propice au vieillissement à domicile.

Comment financer ces travaux d’aménagement

La réalisation des ces aménagements ne sont pas forcément accessibles à tout le monde et encore moins aux seniors retraités avec de petits revenus. La réalisation d’un chantier de ce type atteint souvent des sommes conséquentes difficilement réglable dans l’immédiat. C’est pour faire face à cette demande que l’Etat et divers organismes sociaux proposent des aides pour accompagner les demandeurs et ainsi financer une partie des travaux. Voici une liste d’aides pouvant être octroyées selon certains critères.

  • L’Anah (Agence nationale de l’habitat) en fonction du niveau de ses ressources modestes voire très modestes, l’obtention d’une allocation pouvant couvrir entre 35 et 50 % des frais de travaux pour un monte-escalier est possible.
  • L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) destinée aux personnes de plus de 60 ans avec une perte d’autonomie. Elle finance l’aide à domicile et les aides techniques pour perfectionner l’accessibilité du logement.
  • La PCH (Prestation de Compensation du Handicap) permet aux personnes de moins de 60 ans reconnues handicapées à hauteur de 80 %, d’acquérir des aides pour optimiser les aménagements du logement.
  • Les caisses de retraites complémentaires peuvent aussi proposer des aides financières en cas de perte d’autonomie.

Adapter son logement au vieillissement

Retour
Top
Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur.

Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés. Les cookies sont également utilisés pour la personnalisation des publicités. Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers. Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.
Tout refuser
Personnaliser
Tout autoriser
Paramètres cookies